Ville de Paris

Évènement

Terradorada : le regard de Marcia Tiburi sur le Brésil, 200 ans après son indépendance

Mise à jour le 18/08/2022
Philosophe, écrivaine, artiste et militante, Marcia Tiburi fait dialoguer les arts visuels, son travail de chercheuse et la littérature pour susciter une réflexion sur la crise de la démocratie au Brésil. Ses œuvres seront exposées à la Mairie du lundi 29 août au dimanche 30 octobre 2022.

Marcia Tiburi

Ses recherches en philosophie sociale et politique, son activité de romancière et d'artiste et son militantisme ont contraint Marcia Tiburi à quitter le Brésil et à se réfugier comme exilée politique, d'abord aux États-Unis, puis en Europe. Cette persécution, débutée en 2018, a été déclenchée par la parution de son premier livre consacré au fascisme, Comment discuter avec un fasciste (2015), qui a connu un succès international. Militante pour les droits des minorités et pour la liberté d'expression, la pratique artistique et philosophique de Marcia Tiburi est traversée par son combat contre le fascisme, aussi bien celui de la dictature militaire qui a oppressé le Brésil entre 1964 et 1985, que celui instauré par l'actuel président Jair Bolsonaro.
Les relations entre l'image, l'écriture et la philosophie sont au cœur de son activité artistique, dont le thème principal est étonnamment celui du dialogue en tant que possibilité de refonder un état démocratique.

Terradorada ou l'élaboration de l'exil politique

Terradorada, le titre de l’exposition, est la contraction de "terra adorada" ("terre adorée" en portugais). Il fait référence à l’hymne national Brésilien : « …Terre adorée, parmi mille autres tu es le Brésil, Ô patrie bien aimée, des enfants de ce sol, tu es une mère bienveillante, Patrie adorée Brésil… ». L'exposition recueille carnets de croquis, dessins, peintures, installations et livres produits par Marcia Tiburi pendant ses quatre années de fuite de son pays. Ces œuvres sont empreintes de l’expérience de l’artiste dans cet état d’exception que provoque l’exil politique : harcèlement et persécutions, diffamation, déracinement, solitude, souffrances, torture, silence. Elles évoquent la mémoire ancestrale de la colonisation et celle récente de la dictature. Elles témoignent de sa condition de réfugiée et posent des questions liées aux droits fondamentaux de chaque individu ainsi qu'à son statut personnel de femme exilée. Elles interrogent la fin des démocraties par les méthodes qui caractérisent les fascismes de tous les temps.
Le travail de Marcia Tiburi insiste sur la nécessité d’une écologie politique et éthique pour construire de nouvelles relations entre les humains, ainsi que sur le dialogue comme outil fondamental pour exercer la liberté d'expression.
La puissance politique de l’œuvre de Marcia Tiburi trouvera toute sa place au sein de la Mairie, puisque cette exposition correspondra temporellement avec les élections présidentielles, qui se tiendront au Brésil le 2 octobre prochain, ainsi qu'avec le bicentenaire de l'indépendance du pays (7 septembre 1822).
L'exposition sera inaugurée officiellement le mercredi 7 septembre, à 18h30, dans la salle des fêtes de la Mairie, avec la rencontre-débat « Le Brésil, quelle indépendance ! », en présence de Marcia Tiburi, Maud Chirio, Geneviève Garrigos et Alban Senault et Samantha Barroero. Ce moment de partage sera également l'occasion pour présenter le dernier roman de l'artiste, intitulé Sous mes pieds, mon corps (Nossa Éditions, 2022).
Pour couronner ce voyage dans l'engagement politique au Brésil, rendez-vous le jeudi 29 septembre à 19h pour la projection de Résistances : mots et arts pour lutter contre la diffamation politique, un film-documentaire réalisé par Cristina Juliana Abril en 2022. À travers une série de quatre courts-métrages, elle retrace l'histoire, l'exil et la lutte pour la survie de Jean Wyllys, Marcia Tiburi, Wagner Schwartz, Debora Diniz : quatre grands intellectuels et artistes brésiliens persécutés et diffamés par le "ministère de la haine" de Jair Bolsonaro.
La projection sera suivie d'un débat avec Teresa Poester, Wagner Schwartz et Marcia Tiburi.
Infos pratiques
Exposition : Terradorada
Du lundi 29 août au dimanche 30 octobre 2022.

Dans le grand hall de la Mairie du 29 août au 9 septembre, puis dans la rotonde du 4e étage jusqu'au 30 octobre.

Inauguration officielle :
Le mercredi 7 septembre à 18h30, dans la salle des fêtes de la Mairie, avec la rencontre-débat « Le Brésil, quelle indépendance ! ».

Projection :
Le jeudi 29 septembre, à 19h, dans la salle des fêtes de la Mairie. Projection du film Résistances (Cristina Juliana Abril, 2022), suivie d'un débat.

Crédit photo : M10

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations