Stop au harcèlement de rue et aux violences sexistes et sexuelles !

Focus
Mise à jour le 13/06/2024
Illustration sur fond violet d'une femme levant la main pour dire stop
Harcèlement de rue, outrage sexiste agression sexuelle, viol : ces actes sont punis par la loi. Victime ou témoin, vous n'êtes pas seul(e).
L’outrage sexiste constitue un délit.
Personne n’a le droit de vous imposer un acte sexuel que vous ne désirez pas. Quelles que soient les circonstances du viol ou de l’agression, vous n’y êtes pour rien. L’auteur des faits est le seul responsable. Le coupable est l’agresseur.
Aucune tenue, aucune parole ou aucun comportement de votre part ne justifie les violences sexuelles.

Je suis victime

  • J’appelle la Police nationale en composant le 17. Si je ne maîtrise pas le français, je l’indique à mon interlocuteur afin qu’un interprète soit attribué à mon appel et traduise nos échanges.
  • J’ai besoin de conseils, d’informations ou simplement d’écoute : j’appelle Violences Femmes Info au 3919 (appel anonyme et gratuit, 24h/24 et 7j/7).

Je suis témoin / une victime fait appel à moi

  • J’aide la victime à s’éloigner de l’auteur des faits.
  • Je déculpabilise la victime.
  • Je lui propose d’appeler le 17.
  • Je propose et consigne mon témoignage.
  • Je lui communique le numéro d’urgence Violences Femmes Info (3919) pour être accompagnée.
Pour mémoire, la loi française interdit d'« imposer à une personne tout propos ou comportement à connotation sexuelle ou sexiste qui soit porte atteinte à sa dignité en raison de son caractère dégradant ou humiliant, soit crée à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ».
Selon la loi française, constitue une agression sexuelle toute atteinte commise avec violence, contrainte, menace ou surprise ou, dans les cas prévus par la loi, commise sur un mineur par un majeur.
En France, le viol est un crime passible de 15 ans de réclusion criminelle (prison).
Les agressions sexuelles autres que le viol sont des délits. La peine encourue est de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000 € d’amende.
En France, le fait de recourir aux services d’une personne qui se prostitue est une infraction punie d’une amende de 1 500€.