Ville de Paris

Évènement

Trouble dans le portrait : une exposition de Christophe Beauregard

Mise à jour le 16/03/2022
Sommaire
Le photographe Christophe Beauregard investit la Mairie du 10e et présente quatre séries de portraits évoquant tour à tour la désocialisation, le corps voilé, le narcissisme et l’uniformisation de l’image corporelle. Une exposition à découvrir du 13 avril au 29 juin 2022, à la Mairie du 10e.
Après le succès de l'édition 2021 des Rencontres photographiques du 10e, la Mairie réaffirme son attachement à la création contemporaine et au huitième art !

Trouble dans le portrait

Le corps humain – corps social, corps intime – est le sujet de prédilection de Christophe Beauregard. Parallèlement à ses portraits de célébrités et au fil de séries consacrées à l’univers du cirque (Pinder, 1993), aux personnes tatouées (Pentimento, 2011) ou encore aux paparazzi (hush… hush, 2014), Christophe Beauregard n’a de cesse d’interroger son rapport au photoreportage.
À la société friande de « spectacle » (Guy Debord), le photoreportage fournit sans délai les images qu’elle attend, valorisant le scoop, le spectaculaire et l’excitation émotionnelle. Le reportage photographique, pour autant, est l’effet d’une mise en scène, d’une perspective orientée. Domaine par excellence du « Ça a été » (Roland Barthes), la photographie est également celui du faux-semblant.
L’exposition Trouble dans le portrait présente quatre séries photographiques réalisées par Christophe Beauregard entre 2007 et 2020. Semantic Tramps (2007) se consacre à la désocialisation, à ses images et à ses clichés médiatiques. It’s Getting Dark (2011-2014) offre une réflexion, menée par l’image et le geste, sur le corps voilé. Le meilleur des mondes ? (2012) et Why Not Portraits ? (2019) pistent l’identité contemporaine sur fond de culture du narcissisme et d’uniformisation de l’image corporelle. Christophe Beauregard photographe s’y fait entremetteur : il théâtralise ses prises de vue, recourt à la « photographie mise en scène », jusqu’à jouer avec ses modèles, devenus les otages de leur propre mise en image.
Christophe Beauregard se défie du « faux-semblant » et y puise un prétexte à images photographiques. Ce faux-semblant s’invite dans l’exposition Trouble dans le portrait de façon tactique. À quelles fins ? Nous faire réfléchir, spectateurs, à ce que nous voyons. Nous inciter à méditer, aussi, ce que nous voudrions voir.
  • Commissariat de l’exposition : Paul Ardenne, écrivain et historien de l’art. Paul Ardenne est notamment l’auteur de L’image-corps. Figures de l’humain dans l’art du XXe siècle (2001) et de Portraiturés (2007), deux ouvrages publiés aux éditions du Regard.
Infos pratiques
Trouble dans le portrait
Une exposition de Christophe Beauregard
Du 13 avril au 29 juin 2022
- Vernissage le mardi 12 avril 2022, à 19h, dans le grand hall de la Mairie du 10e.
- Rencontre autour de Paul Ardenne, commissaire d'exposition, le jeudi 2 juin 2022, à 18h, dans la salle des fêtes de la Mairie du 10e.

Mairie du 10e
72, rue du faubourg Saint-Martin
Accès PMR : 1, rue Hittorf.

L'artiste

Christophe Beauregard est né en France en 1966. Il est diplômé des Beaux- Arts de Tours.
Une approche particulière du portrait et une représentation du corps audacieuse ont valu à Christophe Beauregard un certain nombre de collaborations prestigieuses, de Dior à Berluti, en passant par le Centre Pompidou de Metz ou le CentQuatre à Paris. Il a également été exposé à l’étranger : à Francfort en Allemagne, à Prato en Italie, ou encore aux États-Unis. Il est régulièrement publié dans des revues telles que Le Monde, L’Œil, Libération, Les Inrocks. ou Esse au Canada.
Ses différentes résidences artistiques en France (2015-2019), notamment en milieu scolaire ou en dans des centres sociaux, lui permettent d’envisager une nouvelle façon de diffuser et de partager sa démarche. De 2017 à 2020 Christophe Beauregard a été directeur artistique de la Nuit blanche des enfants à la Mairie du 18e, initiée par Carine Rolland actuellement adjointe à la Maire de Paris en charge de la Culture.
Il a publié ses photographies dans plusieurs livres dont notamment Manuel d’Esthétique et Semantic Tramps (Filigranes Éditions), Europe Echelle 27 (Trans Photographic Press) et Sari (Christophe Daviet-Théry), préfacé par la spécialiste de la photographie Dominique Baqué.
Christophe Beauregard est représenté par Ségolène Brossette Galerie en France et Die Mauer en Italie.
Paul Ardenne et Christophe Beauregard
Apolo Photographer / Beauregard Studio

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations