Ouvrir la recherche
Dossier

Vers une nouvelle place du Colonel Fabien

Mise à jour le 30/11/2018
Lors du Budget participatif 2016, les habitantes et les habitants du 10e ont voté pour réaménager la place du Colonel Fabien.
Davantage de végétaux, moins de voitures, plus d'espace pour les piétons et les mobilités douces, une meilleure vue sur le siège du Parti communiste français (un monument signé Oscar Niemeyer)… Les idées ne manquent pas pour réinventer la place du Colonel Fabien, et en faire un secteur renouvelé, apaisé et plus accueillant.

Pour commencer… un premier diagnostic

Après la phase d'étude du projet par les services de la Ville de Paris, Alexandra Cordebard, Maire du 10e, François Dagnaud, Maire du 19e, et la Direction de la Voirie et des Déplacements (DVD) ont présenté, lors d'une réunion publique organisée le mercredi 28 novembre 2018 avec les habitants, un diagnostic en prévision du réaménagement de la place.

Retrouvez ci-dessous la présentation diffusée lors de cette réunion publique.

Les prochains rendez-vous

La troisième réunion de concertation pour le réaménagement de la place du Colonel Fabien se tiendra le jeudi 3 octobre 2019, à 18h. La marche exploratoire démarrera devant le Generator.
L'occasion d'approfondir les aménagements, les usages et les ambiances souhaités pour la future place du Colonel Fabien, en vous appuyant sur les constats et orientations partagés lors de la réunion publique du 28 novembre 2018 et de l’atelier du 16 mai.

Pour aider à l’organisation de cette marche, merci de confirmer votre présence par courriel, à l'adresse [colonelfabien puis etat-desprit.fr après le signe @]pbybarysnovra@rgng-qrfcevg.se[colonelfabien puis etat-desprit.fr après le signe @].

Le saviez-vous ?
Avant de porter le nom du célèbre Résistant communiste, cette esplanade s'appelait place du Combat.

Originellement, ce nom venait des combats d'animaux qui s'y déroulaient depuis la fin du XVIIIe siècle, mais d'autres combats y eurent lieu :
- en 1814, lors du siège de Paris par les coalisés, la Garde nationale et les élèves de Polytechnique défendirent héroïquement le quartier ;
- en 1871, pendant la Commune, ce fut l'ultime retranchement des révolutionnaires ;
- en 1918, à la fin de la Première Guerre mondiale, un obus lancé par la "Grosse Bertha" explosa sur la place.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.