Ville de Paris

Évènement

Projection : sur les traces d'une écrivaine noire et rebelle pour commémorer l'abolition de l'esclavage

Mise à jour le 26/04/2019
Dans le cadre des commémorations de la Journée nationale des Mémoires de la traite, de l’Esclavage et de leurs Abolitions, la Mairie du 10e vous convie à une projection-débat autour du film "Moi, Maryse C. écrivain noire et rebelle" mardi 28 mai 2019 à 19h en salle des fêtes.
Ce documentaire de création de Dimitry Zandronis. mêlant fiction et animations, retrace le parcours de Maryse Condé de Pointe-à-Pitre à l’université de Columbia. L’écrivaine guadeloupéenne à la renommée internationale revient sur les expériences et les rencontres ayant nourri son imaginaire et son œuvre.
La projection sera précédée d’une lecture d’un extrait du roman Moi, Tituba sorcière par le poète Jean-Yves Bertogal dit JYB. et suivie d'une discussion avec Françoise Simasotchi-Bronès, professeure de Littérature francophone à l’université Paris 8.
Réservation conseillée : pcbvapner@yvthrcnevf.bet[cpoincare puis ligueparis.org après le signe @]

Informations pratiques
Projection : "Moi, Maryse C. écrivain noire et rebelle", de Dimitry Zandronis

Mardi 28 mai 2019 à 19h
Mairie du 10e
72 rue du faubourg Saint Martin

Accès personnes à mobilité réduite : 1, rue Hittorf
Mardi 28 mai à 14h, une projection de deux courts-métrages sera organisée à destination des élèves de deux classes de seconde du lycée Colbert.
• L’Allée des Siffleurs, réalisé par Julien Hérichon. Ile Bourbon, 1830.

Mo est esclave dans la plantation de M. Dalleau. Son père, Célestin, doit désormais lui apprendre à siffler. Au fil des jours, Mo va réaliser tout ce qui se cache derrière cet apprentissage.
• L’histoire des Lions, réalisé par Marine-Sandrine Bacoul
Jessy, 14 ans, en classe de 4e, doit faire un exposé sur l’abolition de l’esclavage en Guyane. Intrigué par la légende des noirs marrons résistants de cette époque, il se rend sur la place Schœlcher de Cayenne et fait une rencontre inattendue…
Ces deux films permettent d’aborder histoire et mémoire de l’esclavage grâce à deux personnages réunis à presque deux cent ans d’écart. Entre présent et passé, les deux jeunes héros de ces films se répondent l’un à l’autre et les différentes thématiques abordées par le prisme de la fiction permettront de nourrir les échanges qui suivent la projection.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations