Ouvrir la recherche
Dossier

Églises : restauration du patrimoine cultuel du 10e

Mise à jour le 06/04/2021
Depuis 2015, la Ville de Paris a lancé un plan ambitieux pour la préservation du patrimoine cultuel. Doté de 80 millions d’euros sur cinq ans, auxquels s’ajoutent des subventions de l'État (au titre des Monuments Historiques) ainsi que les contributions des mécènes, ce Plan Églises se décline notamment dans le 10e.

Tout savoir sur le patrimoine cultuel parisien

Dans le cadre de la loi de séparation des Églises et de l’État de 1905, la Ville de Paris est propriétaire de 96 édifices cultuels, comme l’église Saint-Germain-des-Prés, l’église Saint-Sulpice, la Madeleine, ou encore l'église Saint-Vincent-de-Paul.
Ces édifices, dont les plus anciens remontent au XIIe siècle, sont des jalons essentiels de l’histoire de l’architecture. Ce sont des repères emblématiques au sein des quartiers que bien souvent, ils ont contribué à faire naître.
Largement ouverts au public, ils ont été, par la richesse et l’abondance des œuvres d’art qu’ils contiennent, une première forme de musées d’art, gratuits qui plus est.
Ce patrimoine est un remarquable facteur d’attractivité touristique pour notre ville : en 2013, la basilique du Sacré-Cœur était ainsi le deuxième site touristique le plus visité à Paris, avec 10,5 millions de visiteurs.
Qu’il s’agisse de concerts, de visites d’architecture ou d’interventions artistiques contemporaines, une vie culturelle riche et intense s’y déploie. Ainsi, en 2014, près de 100 000 visiteurs se sont rendus dans les édifices cultuels qui participaient à Nuit Blanche.
Le saviez-vous ?
Avec ses 130 orgues, la Ville de Paris est le premier propriétaire d'orgues en France.
Entre 2015 et 2020, la Ville de Paris mène une trentaine de restaurations sur son patrimoine organistique, notamment le grand orgue de Saint-Augustin, ou celui de la tribune de l’église Saint-Bernard-de-la-Chapelle).

Le patrimoine cultuel du 10e

Église Saint-Vincent-de-Paul

Construite entre 1824 et 1844, par les architectes Jean-Baptiste Lepère et Jacques Ignace Hittorff, l'église Saint-Vincent-de-Paul est de style néoclassique.
Dans le cadre du Plan Églises de la Ville de Paris, la restauration complète des toitures, des charpentes et des décors extérieurs sera engagée entre l'été 2019 et mars 2022.
En juin 2011, la Ville de Paris a déjà financé la repose du décor de laves émaillées qui orne l'entrée de l'église. Cette œuvre, réalisée par l’artiste Pierre-Jules Jollivet en 1859, est constituée de magnifiques panneaux polychromes peint sur laves émaillées, et a pour thème la correspondance entre l’Ancien et le Nouveau Testament.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Église Saint-Martin-des-Champs

Construite de 1854 à 1856, l'architecte Paul Gallois a dû tenir compte de plusieurs contraintes : l'église est située entre des habitations, et le bâtiment, d'abord considéré comme provisoire, doit être construit à moindre coût.
Dans le cadre du Plan Églises de la Ville de Paris, il est prévu de restaurer les toitures et la façade, entre décembre 2019 et juin 2021.

Église Saint-Laurent

Si elle a été fondée au VIe siècle, l'église actuelle a été construite du début du XVe au milieu du XVIIe, et l'édifice a été largement remanié, notamment sa façade, entre 1863 et 1867, dans le style néogothique.
Antoine Muller - M10
La précédente campagne de restauration conduite par la Ville de Paris en 2009 a permis la restauration des couvertures et des façades du chevet et du transept Sud, et notamment les arcs-boutants, auxquels leur aspect d’origine a été rendu par le remplacement intégral des pierres.
Dans le cadre du Plan Églises de la Ville de Paris, la réfection des couvertures se poursuivra au niveau du massif d'entrée.

Autres restaurations

Ancienne chapelle Saint-Lazare

Cette ancienne chapelle ayant été désacralisée, sa réhabilitation n'entre pas dans le cadre du Plan parisien pour la préservation du patrimoine cultuel. Sa restauration s'effectue dans le cadre du réaménagement du quartier Alban Satragne et de l'ancien enclos Saint-Lazare.
Le projet de réaménagement de cette ancienne chapelle a été initié dans le cadre du Budget participatif 2016, par le centre social Le Pari's des Faubourgs.
Sa restructuration ouvrira de nouvelles perspectives à cet édifice, en en faisant :
  • un lieu ouvert à toutes et tous, engagé dans la lutte contre les discriminations, et en faveur de la mixité et du décloisonnement ;
  • un espace de vie qui permettra d'inventer de nouvelles manières de circuler, de se connaître, et de vivre ensemble ;
  • un espace associatif cogéré, à la fois salle polyvalente, épicerie solidaire et café associatif, ouvert sur le jardin Alban Satragne.