Ouvrir la recherche
Dossier

Le conservatoire Hector Berlioz

Mise à jour le 07/10/2020
Depuis 1981, le conservatoire du 10e arrondissement est situé rue Pierre Bullet, à l'arrière de la Mairie, au sein de l'hôtel Gouthière, dont la façade sur cour et certaines pièces sont inscrites aux monuments historiques.

Tout savoir sur l'hôtel Gouthière

Un peu d'histoire
En 1772, Pierre Gouthière (1732-1813), un célèbre artiste, ciseleur et doreur, tenait boutique à l’enseigne de la Boule d’Or, quai Pelletier, près de l'église Saint-Gervais. Devenu fournisseur de la cour, il commence à connaître la célébrité, et cherche à asseoir sa réussite par la construction de son propre hôtel particulier. C'est dans ce but, qu'il se rend acquéreur d’un marais dans le faubourg Saint-Martin.
En 1780 il confit à l’architecte Joseph Métivier le soin de construire un grand immeuble, le long du faubourg Saint-Martin. De ce très grand hôtel, ne subsiste aujourd'hui que le pavillon auquel on accède aujourd’hui par la rue Pierre Bullet, la Mairie du 10e ayant été construite sur une partie de la parcelle.
Cependant, Pierre Gouthière ne profite pas longtemps de son bel hôtel. Après la mort de Louis XV, la comtesse du Barry, l'ancienne favorite du roi, ne peut plus honorer le coût des somptueuses commandes qu'elle avait passées (765 000 livres). Dès lors, les créanciers de Gouthière se disputent ses biens, et il abandonne sa demeure, encore inachevée, en 1783.
La maison est alors achetée par Nicolas Arnoult, un ancien notaire au Parlement de Paris et, à la mort de celui-ci en 1821, elle passe à sa fille, Madame Adélaïde Louise Rose Petit. Par la suite l’hôtel deviendra une fabrique de passementerie, et des ateliers seront édifiés dans l’arrière cour.
Un bel exemple du néoclassicisme à Paris
C’est une des plus curieuses « petites maisons » du XVIIIe siècle qui nous soit parvenue à Paris. Sphinx, bas relief à la romaine, gorgones, buste d’Apollon… l'influence antique est bien visible. L'architecte de Gouthière s’était en effet formé dans l’entourage de Claude-Nicolas Ledoux, l'un des principaux représentants du courant néoclassique en France.
L'intérieur comprend également des décors intéressants. C'est le cas dans l'antichambre du rez-de-chaussée, qui comporte une frise sculptée de griffons et candélabres, ou dans le grand salon, dont les portes sont richement décorées (chambranles et corniches à consoles, tympans ornés de bas-relief, grands panneaux à arabesques, entablement à frise ornée…). Le petit salon du premier étage comprend également des panneaux en stuc, avec des médaillons à figures, ainsi qu'une frise de masques.
Enfin, la bibliothèque, bien conservée, dispose d'armoires liées à la décoration de la salle, tandis que la tablette de cheminée, surmontée d’une glace, est supportée par des consoles à volutes, en marbre, avec appliques de bronze.

Le conservatoire municipal

Présentation
Convaincu de la nécessité de rendre accessible un service public de formation artistique de qualité, le conservatoire Hector Berlioz articule son projet d'établissement autour de ce noble objectif.
Pour ce faire, une équipe d'enseignants (danse, musique, théâtre), organise des cursus pédagogiques intégrant pratique collective, individuelle et créative.
Par-delà les savoir-faire technique et artistique, le conservatoire a vocation d'accompagner les élèves sur le chemin de l'autonomie. C'est donc aussi par la présence d'artistes en résidence que nos élèves se familiarisent avec les apprentissages du langage de la création.
Ouvert sur l'arrondissement, le conservatoire déploie des partenariats avec le milieu scolaire, les centres Paris'Anim, la médiathèque mais aussi les diverses associations créant le tissu culturel du territoire.
L'équipe
Directrice : Carmen Lessard-Lejeune
Secrétaire général : Bernard Floirat
Conseiller aux études : Knut Jacques
Les enseignements
En musique : l’enseignement de la musique s'adresse aux jeunes scolarisés à partir de 7 ans. Le projet pédagogique s’articule autour d’une discipline instrumentale ou vocale à laquelle s’ajoutent une formation musicale et une pratique collective complémentaire. Le cursus complet de la formation du jeune musicien est structuré en trois cycles. Il peut être précédé d'un parcours découverte.
En danse : l’enseignement de la danse s’adresse aux jeunes scolarisés à partir du CP jusqu’à 25 ans. Le projet pédagogique s’articule autour d’une discipline principale (danse classique, danse contemporaine, danse jazz) à laquelle s’ajoutent des disciplines et pratiques complémentaires. Pour la danse classique et la danse contemporaine, le cursus complet de la formation du jeune danseur est structuré en trois cycles accessible dès le CE2. Pour la danse jazz, il ne s'agit pas d'une filière mais d'un apprentissage sous forme d'un cours hebdomadaire (ateliers avec deux niveaux). Cet enseignement peut être précédé d'un parcours découverte ou de deux cours d’initiation.
En théâtre : le projet pédagogique du département Théâtre du conservatoire Hector Berlioz s’inscrit dans une volonté d’apprentissage du collectif et d’enseignement des bases et fondamentaux de l’art théâtral. Son enseignement est ouvert aux autres modes et techniques d’expression que sont notamment la danse (contemporaine), la voix (technique vocale), le corps (masque et aïkido).
S'inscrire ou se réinscrire
Les dépôts de candidatures, que ce soit pour les débutants ou les non débutants se déroulent en ligne, par ici.
Antoine Muller - M10

Les partenariats

Les ateliers rencontres Parcours de Sensibilisation Musicale
Dans le cadre de la réforme des conservatoires, la Ville de Paris, en partenariat avec l’Académie de Paris, propose un Parcours de Sensibilisation Musicale (PSM) pour tous les élèves de cours préparatoire des écoles publiques parisiennes.
Ce parcours a pour ambition de sensibiliser chaque enfant de CP à l’écoute, la rencontre et la pratique de la musique. Il se décline en trois piliers d’éducation artistique et culturelle (rencontre avec les artistes et les œuvres, connaissance musicale, pratique de l’instrument). Les objectifs de ce parcours sont donc de créer un lien entre le conservatoire et l’école, de rendre l’enfant plus acteur de son choix dans la poursuite ou non d’un parcours musical, et de démocratiser l’accès à l’enseignement de la musique.
Les professeurs de la Ville de Paris en charge de l’enseignement musical, les professeurs des écoles et les professeurs des conservatoires sont associés pour proposer un parcours cohérent et construit aux enfants de CP. Il repose sur deux offres complémentaires qui favorisent la découverte et l’initiation artistique :
  • une offre de culture musicale : rencontres avec des artistes et/ou enseignants en musique, métiers de la musique et du spectacle, concerts pédagogiques dans différents registres musicaux, présentation des différentes familles d’instruments ;
  • une offre de pratique instrumentale : ateliers de découverte des premiers gestes instrumentaux.
Le PSM au conservatoire municipal du 10e s'axe autour de l'expérimentation des premiers gestes instrumentaux de la flûte traversière, des instruments de la famille des cordes frottées et de celle des cuivres, de la découverte de répertoires variés lors des concerts commentés et d'une pratique musicale centrée autour d'un concert lors des ateliers-concerts. La rencontre et l'échange avec les musiciens constituent également un élément important.
Les rendez-vous artistiques à la médiathèque Françoise Sagan
La médiathèque Françoise Sagan est l’une des plus grandes bibliothèques municipales de Paris, comportant un jardin intérieur inspiré des cloîtres méditerranéens, une salle polyvalente et une salle d’exposition, une collection de plus de 100 000 documents (dont 77 000 livres, 10 000 DVD et 13 000 CD) ainsi qu’un fonds patrimonial spécialisé pour la jeunesse de plus de 80 000 documents.
Cette médiathèque s’adresse à tous les publics et offre un large éventail de services ainsi que des collections et des supports diversifiés.
Une collaboration avec le conservatoire Hector Berlioz a été initiée depuis l’année scolaire 2015-2016.
Des ateliers musicaux pour les enfants migrants
Afin d'accueillir les migrants dans des conditions dignes, la Ville de Paris, en lien étroit avec l'État, a engagé dès le mois de juin 2015 une mobilisation sans précédent. La Ville répond aux besoins des personnes exilées les plus fragiles en mobilisant ses centres de santé et ses centres de protection maternelle et infantile, et en apportant des réponses aux besoins primaires en matière de santé, d'alimentation et de mise à l'abri. Le conservatoire du 10e arrondissement a voulu prendre part à ce dispositif d'aide envers les plus fragiles. C'est pourquoi toutes les semaines, il accueille des mineurs en situation d'exil dans un atelier de percussion leur permettant de se socialiser. C'est en partenariat avec Paris d'Exil, association encadrant ces mineurs, que ce travail se met en place.
Les ateliers TAP (Temps d’Activités Périscolaires)
La Ville de Paris a souhaité l’implication des conservatoires municipaux dans la mise en place des rythmes éducatifs. À la différence des autres ateliers mis en place dans les écoles qui ont des durées trimestrielles, les ateliers portés par les conservatoires sont annuels. Au fur et à mesure de la mise en place des ateliers, des adaptations à des réalités locales ont été prises en compte, et des opportunités de locaux ou des volontés locales ont permis d’enrichir l’offre. Il est à noter que les ateliers conservatoire sont à l’heure actuelle uniquement proposés aux enfants des écoles élémentaires.
Des ateliers musicaux pour les enfants en situation de handicap
Depuis l'année scolaire 2018-2019, le conservatoire Hector Berlioz a souhaité s'engager dans un travail de partenariat en faveur des personnes en situation de handicap. Pour ce faire, une convention a été conclue avec avec l'Institut-Médico-Pédagogique Dysphasia (situé rue du faubourg Saint Martin) qui accueille des enfants rencontrant des "Dys". (Troubles spécifiques du développement du langage -dysphasies- auxquels peuvent s’associer d’autres troubles des apprentissages -dyslexies, dyscalculies- ou des troubles dyspraxiques, de la mémoire et de l'attention, à des degrés divers.)
Des partenariats avec les centres sociaux du 10e
Particulièrement sensible aux populations dites "empêchées" le conservatoire Hector Berlioz organise des parcours pédagogiques à destination de personnes rencontrant des accidents de vie, en partenariat avec les centres d'hébergement Louvel-Tessier et Jouhaux (EMMAÜS Solidarité) et le centre social "Aires 10".
Ainsi des ateliers musicaux hebdomadaires, permettent une prise de contact avec des populations peu représentées dans le public inscrit au Conservatoire.

Plus d'infos

Accès
Conservatoire Municipal Hector Berlioz
6 Rue Pierre Bullet
75010 PARIS
Métro
Château d'Eau, ligne 4
Velib
Station 10009, face 14 rue hittorff Station 10007, 57 rue du chateau d'eau Station 10012, 58 rue des vinaigriers
Sur le web

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.