Ouvrir la recherche
Service

Les marchés du 10e : coordonnées, obtenir un emplacement…

Mise à jour le 22/10/2020
Au cœur de la vie parisienne, les marchés contribuent à la convivialité et au dynamisme économique de notre arrondissement. Pour tout savoir sur les marchés couverts et découverts du 10e, c'est par ici.

Les marchés du 10e

Marché couvert Saint-Martin
31/33 rue du château d\'eau
75010 Paris
Métro
Château d'Eau
Velib
10009 - HITTORFF
Marché couvert Saint-Quentin
85 bis, bd magenta
75010 Paris
Métro
Gare de l'Est
Velib
10022 - CHABROL SAINT QUENTIN
Marché Alibert
rue alibert
75010 Paris
Métro
Goncourt
Velib
10113 - PARMENTIER LOUVEL-TESSIER

Comment obtenir un emplacement ?

L'administration parisienne qui gère ces questions est le Bureau des marchés de quartier, qui est rattaché à la Direction de l'Attractivité et de l'Emploi (DAE) : il est situé au 8, rue de Cîteaux (Paris 12e), et est ouvert les lundis, mardis et jeudis de 9h à 12h30 et de 14h à 16h30, ainsi que les mercredis et vendredis de 14h à 16h30.
Pour obtenir un emplacement sur les marchés parisiens, il vous faut :
  • être âgé de 18 ans
  • être de nationalité française, ressortissant de l’Union européenne ou être étranger en situation régulière
  • avoir la capacité de commercer et disposer d’une immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS) en cours de validité et attestant d’une activité commerciale non sédentaire, ou présenter tout document laissé à l’appréciation de la Ville de Paris (notamment disposer d’une inscription au Répertoire des Métiers, d’une affiliation à une caisse de mutualité sociale agricole).
Toute personne qui désire obtenir le statut d’abonné doit remplir les conditions ci-dessus et adresser une demande écrite, par lettre recommandée avec accusé de réception, au gestionnaire du marché sur lequel il candidate. Cette demande doit obligatoirement comporter :
  • les noms et prénoms du postulant
  • sa date et son lieu de naissance
  • la copie d’une pièce d’identité ou d’un titre de séjour en cours de validité justifiant des conditions requises à l’article 8
  • son adresse
  • son numéro de téléphone fixe ou portable
  • la nature des produits qu’il désire vendre
  • tout document précisant qu’il s’agit de la revente de produits déjà préparés ou de la vente de produits transformés par le commerçant lui-même
  • le cas échéant, si la préparation des denrées s’effectue dans un véhicule aménagé à cet effet
  • le ou les marché(s) sur le(s)quel(s) il/elle désire exercer.
Cette demande doit également être accompagnée de tout document attestant des capacités professionnelles du postulant.
Les demandes sont inscrites par le gestionnaire au fur et à mesure de leurs arrivées sur un registre d’admissibilité propre à chaque marché. L’accusé de réception de la lettre recommandée de demande, signé du gestionnaire, atteste de l’enregistrement de la demande du candidat. Les demandes doivent être renouvelées chaque année entre le 1er janvier et le 15 février, par lettre recommandée avec accusé de réception.Le postulant changeant de domicile est tenu d’en informer le gestionnaire sous huit jours et par lettre recommandée avec accusé de réception.
Les marchés du 10e arrondissement sont gérés par deux sociétés :
Pour les marchés Saint-Quentin et Saint-Martin, il s'agit du Groupe Bensidoun :
Pour le marché Alibert, il s'agit du Groupe Cordonnier Frères :
  • 147 boulevard d’Alsace Lorraine - 94170 Le Perreux-sur-Marne
  • 01 43 24 74 39

Fonctionnement des marchés

Les marchés, au cœur de la vie de Paris depuis des siècles, se sont multipliés et diversifiés notamment pour répondre aux attentes des clients en matière d'alimentation biologique ou d'horaires d'ouverture élargis.Très attractifs pour les marchands comme pour les Parisiens, ces commerces de grande proximité contribuent au dynamisme économique de leur quartier.
Les atouts des marchés
Sur les marchés parisiens, si on ne peut pas avoir l'argent du beurre en achetant son beurre, on a au moins droit au sourire de la crémière ! Le contact direct avec les clients est en effet l'un des grands avantages de la vente sur les marchés pour les commerçants dits non sédentaires.
L'autre avantage majeur est une bonne valorisation des produits, qui se traduit en meilleure rentabilité (source : enquête IAURIF). Ainsi les poissonniers et les crémiers par exemple sont plus nombreux à exercer sur les marchés qu'en boutiques.
L'attrait des marchés, lieux conviviaux appréciés des Parisiens, vient de leur très forte intégration dans la vie de quartier, ce qui leur donne un rôle réel d'animation et de vie.
Par cette forte attractivité, le marché peut aussi être la principale locomotive commerciale du quartier et profiter ainsi à l'ensemble des commerçants sédentaires environnants, comme le montre le cas du marché Saint-Honoré qui avait été supprimé, puis remis en fonctionnement en juin 2003.
Historique
Les marchés, depuis toujours des lieux d'échanges de marchandises mais aussi d'idées, se sont multipliés au fil des siècles, structurant le territoire et animant la vie sociale de la capitale. L'histoire des marchés de Paris remonte au marché Palu dans l'Ile de la Cité au cœur de la Lutèce du Ve siècle (ce marché a disparu depuis).
En 1860, 51 lieux d'accueil pour le commerce non sédentaire existaient déjà. Avec la réouverture du marché des Enfants Rouges, le plus vieux marché couvert de Paris, la création de nouveaux marchés et l'ouverture de certains d'entre eux l'après-midi, la ville compte désormais 95 marchés, y compris les puces et les marchés spécialisés.
Au 1er août 2006, le nombre de commerçants non sédentaires est d'environ 9000 sur l'ensemble des marchés parisiens.
Le rôle des concessionnaires dans le fonctionnement des marchés
L'objectif premier des marchés est d'assurer le ravitaillement de la population parisienne en produits frais.
Les concessionnaires sont chargés d'abonner en priorité les commerçants en produits frais alimentaires, ainsi qu'en produits frais labellisés "bio" selon les labels en vigueur.
Les gestionnaires - sociétés privées ou Bureau du Commerce Non Sédentaire de la Ville de Paris - ont pour mission d'assurer l'exploitation, le fonctionnement et l'organisation des marchés découverts. Ils perçoivent les droits de place auprès des commerçants, selon des tarifs établis par une délibération en Conseil de Paris. Ils prennent à leur charge les installations de matériel, de type bâches, mis à la disposition des commerçants ainsi que les dépenses de fonctionnement de type électricité et consommation d'eau. Ils n'ont pas en charge le nettoiement, mais versent une contribution à la Ville pour la collecte des déchets issus des marchés.
Ils reversent également une redevance à la ville puisqu'ils ne sont pas propriétaires des lieux.
Les contrats sont signés pour une durée de 6 ans à compter du 1er janvier 2003.
Les marchés sont répartis en quatre lots équilibrés, tant au niveau du nombre de mètres linéaires de vente, qu'au niveau des chiffres d'affaires prévisionnels. Ainsi chaque concessionnaire gère un lot.
Cadre général des marchés
En tout, 71 marchés alimentaires découverts, dont trois biologiques (Batignolles, Brancusi, Raspail), offrent aux Parisiens une grande variété de produits frais. Ils sont généralement ouverts de 7h à 14h30 en semaine, et de 7h à 15 le samedi et le dimanche.
Les 10 marchés couverts, où les commerçants exercent sur des emplacements aménagés, sont ouverts en permanence du mardi au samedi toute la journée et le dimanche matin.
S'y ajoutent les marchés spécialisés en fleurs, oiseaux ou vêtements, les marchés aux puces, ainsi que les deux marchés de la création, où des artistes proposent leurs oeuvres originales, le samedi boulevard Richard Lenoir et le dimanche boulevard Edgar Quinet.