Ouvrir la recherche
Dossier

Rues aux écoles : un espace public apaisé pour les parents et les enfants

Mise à jour le 09/10/2020
Sommaire
Mieux partager l'espace public entre toutes et tous, apaiser notre quotidien et nos rues, lutter contre la pollution de l'air… Ces trois objectifs conduisent la Ville de Paris et la Mairie du 10e a lancer l'expérimentation d'un nouveau dispositif près de nos établissements scolaires : les rues aux écoles.

Comment ça marche ?

Le principe est simple, il s'agit d'interdire l'accès aux véhicules motorisés devant les écoles lorsque c'est possible, ou d'abaisser leur vitesse de circulation à 20 km/h, tous les matins de la semaine aux heures d'arrivée des élèves (8h15 - 9h). Seuls les véhicules de secours et ceux transportant des personnes à mobilité réduite peuvent circuler dans les rues concernées.
Ce dispositif, proposé par la Ville de Paris, a été expérimenté dès le mois de novembre 2019 dans le 10e arrondissement pour :
  • l'école de la rue Martel
  • l'école de la rue Louis Blanc
Dans le 10e, d'autres écoles bénéficient d'un cadre apaisé :
  • l'école de la rue Pierre Bullet
  • l'école de la rue Legouvé
  • l'école de la rue Boy-Zelenski
  • l'école de la rue Léon Schwartzenberg
Depuis le déconfinement, et afin de faciliter le respect de la distanciation physique, les rues aux écoles se sont encore étendues. En tout, à Paris, on en compte déjà une cinquantaine.

Quels objectifs ?

Enfants, parents, équipes éducatives et riverains des écoles Martel et Louis Blanc débuteront ainsi leur journée dans un environnement plus serein, mois bruyant, plus sécurisé et moins pollué.
Ce dispositif doit également contribuer aux efforts mis en oeuvre par la Ville de Paris pour lutter contre les effets du réchauffement climatique, en participant au rééquilibrage de la place des véhicules polluants dans l'espace public.
Les deux écoles de la rue Louis Blanc, qui accueillent de nombreux élèves, ont connu dans leur environnement immédiat de récents aménagements de voirie et de circulation, qui visent à donner davantage de place aux piétons et aux mobilités douces. Cette expérimentation doit contribuer à accentuer cette dynamique. Par ailleurs, une campagne de mesure du bruit et de comptabilisation des véhicules a été lancée. Elle se poursuivra jusqu'à la fin de l'expérimentation et s'accompagnera de mesures de la pollution atmosphérique.
À l'issue de l'expérimentation des deux rues aux écoles du 10e, familles et habitants du quartier seront invités à participer à son évaluation, afin de recueillir les observations et les attentes de chacun.
M10

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.