Ouvrir la recherche
Dossier

À la cantine : des repas de qualité pour nos enfants

Mise à jour le 09/10/2020
La Caisse des écoles du 10e élabore ses menus en veillant à la variété des repas, à la qualité des produits, et au respect de l'équilibre alimentaire. Elle intègre une part importante de produits bios et labellisés, et s'appuie sur la compétence de ses personnels et l'expertise d'un diététicien.

Les repas de nos enfants

Des repas élaborés avec soin

Dans les 20 cuisines du 10e, 135 agents de la Caisse des écoles préparent environ 6 200 repas chaque jour. Ils sont consommés le jour même par les enfants. Le menu est identique dans tous les établissements, seules les proportions varient en fonction de l'âge des enfants. Chaque repas, validé par un diététicien, permet l'apprentissage du goût et de la nutrition. Il comporte les apports nutritionnels requis :
  • une entrée
  • un apport en protéines (viande, poisson, œuf ou alternative végétale)
  • un légume ou un féculent (pommes de terre, pâtes, riz, semoule…)
  • un produit laitier, un fruit ou un dessert
Pour les plus jeunes, la Caisse des écoles distribue également des goûters dans les écoles maternelles.
Parce que le temps du repas est aussi un moment de convivialité et d’éveil au goût, la Caisse des écoles du 10e propose aussi des repas à thème. Semaine du Goût, Semaine des Langues… une fois par mois, on change d'ambiance et on découvre les saveurs italiennes, les goûts bretons, ou encore les spécialités indiennes.
En effet, une fois par trimestre, une commission des menus se réunit. Elle est composée de représentants des parents d'élèves, des directions d'école, de responsables de cuisines, de responsables éducatifs de la Ville, du diététicien de la Caisse des écoles, des personnes responsables des commandes alimentaires, des membres du conseil d'administration, et des élus de la majorité et de l'opposition. Cette commission étudie les menus proposés, donne son avis et débat de sujets tels que la qualité des repas, l'introduction de nouvelles recettes, de nouveaux produits, ou de produits issus de l'agriculture biologique.

Une tarification sociale

La Caisse des écoles du 10e poursuit son travail pour simplifier les démarches des parents, avec la stricte utilisation du quotient familial comme base de calcul pour l’attribution des tarifs aux familles et la facilitation des moyens de paiement des factures.
Célia Pernot - Ville de Paris

On s'engage jusque dans l'assiette !

Des produits issus de l'alimentation durable

La Caisse des écoles du 10e met en œuvre le Plan alimentation durable de la Ville de Paris, qui fixe un ensemble d’objectifs à atteindre en 2020, parmi lesquels servir 50 % d’alimentation durable dans la restauration collective municipale et départementale.
L’alimentation durable comprend les productions certifiées, les produits Label rouge et les produits certifiés Marine Stewardship Council (MSC).
Objectif largement atteint dans le 10e, puisque les produits bios et durables dans les menus de nos écoles comptaient pour :
  • 13 % en 2014
  • 18 % en 2015
  • 34 % en 2016
  • 42 % en 2017
  • 47 % en 2018
  • 55 % en 2019
Dans le viseur, l'objectif de 100 % d'ici 2026 !

Mon restau responsable

La Mairie et la Caisse des écoles du 10e se sont engagées dans la démarche "Mon restau responsable", initiée par la Fondation Nicolas Hulot. Cette démarche vise à garantir une cuisine d'une qualité toujours plus grande, bonne pour la santé et l'environnement.
Quatre domaines d'application sont pris en compte :
  • le bien-être des enfants
  • l'assiette responsable
  • les éco-gestes
  • l'engagement social et territorial
Ces engagements concernent notamment des portions adaptées à la faim, des rencontres avec des producteurs de proximité, des portes ouvertes de cuisines, de nouvelles formations du personnel, et des enquêtes de satisfaction.

Nos cantines bas carbone : menus végétariens

Avec l'appui d’Éco 2 Initiative, le 10e s'est lancé dans l'expérimentation "Nos cantines bas carbone". La Caisse des écoles a ainsi réduit de 10 % ses émissions de CO2, en grande partie grâce à l'introduction d'un menu végétarien par semaine (rentrée 2016), puis d'un second (2019). Un bon moyen de diversifier l'alimentation des enfants, tout en les sensibilisant à l'impact de la production de la viande sur notre environnement.

Le tri des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire

Depuis décembre 2015, pour diminuer la production des déchets, les enfants du 10e sont sensibilisés au gaspillage alimentaire, et des tables de tri sont installées dans certaines écoles de l'arrondissement. Après une expérimentation dans quatre établissements (deux maternelles et deux élémentaires), une cinquième école s'est lancée en décembre 2016, et depuis 2018, elles sont huit à participer à cette opération.
Par ailleurs, la Caisse des écoles est signataire d'une des premières chartes parisiennes de lutte contre le gaspillage alimentaire, qui s'applique à toutes les cantines scolaires publiques du 10e, et prévoit notamment de mieux traiter les biodéchets, et de diminuer les emballages individuels.

Paris.fr utilise des cookies à des fins statistiques, pour le fonctionnement des vidéos ou fonctionnalités de partage par des services tiers. En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.