Ouvrir la recherche
Reportage

La Textilerie : rendez-vous avec la mode éthique !

Mise à jour le 26/03/2021
La "fast-fashion" vous épuise ? Entrez vous poser à la Textilerie, jolie boutique-café du 10e, qui propose de repenser notre rapport aux vêtements. Et qui pourrait bien devenir le nouveau lieu incontournable de la mode éthique à Paris. Rencontre avec Elsa Monségur, sa co-fondatrice.
La Textilerie c’est un joli cocon rue du Château-Landon, à quelques pas de la gare du Nord. Elsa Monségur la trentaine pétillante vous y accueille avec un grand sourire. Début 2018, elle a ouvert sa boutique avec son associée Alice Merle. Ici, vous pouvez acheter du tissu au mètre, certifié bio ou bien des fripes joliment présentées, propres et repassées, ou encore découvrir des créations à base de matières recyclées. Et bien sûr, vous pouvez enfin, tout simplement, entrer boire un café au joli comptoir en bois. Une originalité voulue par Elsa et Alice pour créer du lien en proposant aux clients de prendre le temps de papoter.
François Grunberg - Ville de Paris

Une boutique militante pour une mode responsable

La Textilerie, au départ, plus qu’une friperie et un magasin de tissus, c'est une association qui comprend des ateliers de couture pour débutants et confirmés. Ici on questionne le cycle de vie des vêtements, la consommation frénétique du prêt à porter de masse et les rythmes effrénés de la mode.
Elsa sait de quoi elle parle. Cette repentie de la fast-fashion explique :
"C’était compulsif j’achetais des fringues tout le temps. Un jour j’ai voulu repenser ma façon de consommer. Je me suis intéressée à toute la chaîne de production des tissus, je me suis mise à recycler mes vêtements en les customisant. Et puis en parallèle j’avais envie de changer de travail. J'ai fait une jolie rencontre en la personne d’Alice Merle fondatrice de Mode Estime, une association qui favorise la réinsertion des personnes handicapées par la couture. En discutant, nos idées se sont imbriquées et on a pensé à ouvrir un lieu qui combinerait nos envies."
Ainsi naît, mi-janvier 2018, la Textilerie, un lieu où le vêtement est durable et porteur de sens.
François Grunberg - Ville de Paris

Tout est bon dans le chiffon !

Les particuliers peuvent venir déposer les vêtements dont ils ne veulent plus. Ils seront triés. Certains, en parfait état, seront sélectionnés pour être revendus dans la boutique à tous petits prix. D’autres seront distribués à des associations et ceux qui ont un petit accroc seront utilisés comme chutes pour les cours de couture. Ainsi pas de perte et même une ambition solidaire.
"On va tester quelque chose avec Le Carillon (un réseau d'entraide qui sollicite les commerçants pour des actions solidaires envers les personnes sans-abri). Le vendredi matin on accueillera des personnes dans le besoin, qui auront reçu au préalable un bon du Carillon. Ils pourront venir choisir des vêtements. On espère qu’ils pousseront la porte !"
Côté tissus au mètre, ils ont tous été méticuleusement sélectionnés pour leur qualité et sont certifiés GOTS, un label qui garantit que le vêtement est fabriqué avec du tissu biologique, dans le respect de l’environnement et aussi des conditions de travail. Pour que leurs tissus arrivent jusqu’ici il faudra donc que fournisseurs remettent les documents de certification.
Elsa Monségur - La Textilerie

La "tricothérapie", ça vous dit ?

Enfin les ateliers de couture, assurés par Clémence, sont destinés à différents publics. Des débutants aux personnes déjà rompues aux maniement du fil et l’aiguille et qui veulent faire avancer un projet. On peut aussi y suivre des cours de "tricothérapie" ou l’art de se faire du bien en se concoctant au point de riz, des petits nœuds fait-main, à porter en broche ou dans les cheveux.
"On a aussi un atelier repair-café tous les 15 jours, les vendredis de 15h à 18h. C’est moins un cours qu’un moment où on donne des conseils pour des petites réparations : recoudre un bouton ou réparer une fermeture éclair ou faire un ourlet. Ces repair-café sont assurés par un salarié de Modestim."
Pour s’installer ici dans ces 130 m2, les créatrices ont eu le soutien de la SEMAEST (Société d'économie mixte d'animation économique au service des territoires) à travers son dispositif Vital Quartier qui permet d'aider à l'installation de commerces de proximité dans les quartiers et de les soutenir avec des loyers attractifs. Elles ont enfin reçu au titre de l’association, une subvention de la Ville de Paris, de la région Île-de-France est du Syctom pour leur action de recyclage.
L’aventure ne fait que commencer, Elsa est confiante. Elle a encore beaucoup de projets en tête pour faire de sa boutique un vrai lieu ressource autour du textile. Une boutique assurément chaleureuse à découvrir absolument et à soutenir en y apportant vos textiles ou en y apprenant à leur donner une deuxième vie !
Infos pratiques
La Textilerie
22 rue du Château-Landon (Paris 10e)
01 40 35 77 14
latextilerie.fr

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations