Ville de Paris

Dossier

Lutte contre la pollution entraînée par les mégots

Mise à jour le 29/05/2018
Sommaire
Revenir en haut
Les incivilités en matière de propreté, comme les jets de mégots sur la voie publique, demeurent nombreuses, et font l’objet d’actions spécifiques de la municipalité. La prévention des jets de mégot constitue l'un des axes notables de l'action menée par la Ville de Paris en matière de propreté et de respect de l'espace public.
En effet, au-delà de la dégradation du paysage urbain et du cadre de vie, la municipalité souhaite sensibiliser les Parisiennes et les Parisiens sur les graves conséquences pour l’environnement d'un tel geste.
En effet, un mégot met entre quatre et douze ans pour disparaître. Il dégage des métaux lourds et des polluants comme la nicotine, le cadmium et le plomb, des substances toxiques qui sont nuisibles à l'environnement. Jetés dans les caniveaux les mégots polluent l’eau et les égouts, tandis que sur les grilles, ils sont nocifs pour les arbres.
Or, à Paris, ce sont plus de 350 tonnes de mégots qui sont ramassées chaque année par les agents de propreté.
Mairie de Paris
Afin de lutter contre ce phénomène, la Ville de Paris a assuré, sur l’ensemble du territoire parisien, l’installation de 30 000 corbeilles de rue, munies d’éteignoir. Près de 1 200 de ces corbeilles ont été disposées dans le 10e arrondissement. En moyenne, tous les cents mètres, on trouve dans la capitale une corbeille de rue équipée d’un éteignoir.
Ce nouvel équipement, destiné à offrir une alternative simple au jet de mégot par terre, est aussi un message fort adressé aux fumeurs, destiné à une prise de conscience de la responsabilité collective de la qualité du cadre de vie.
Parallèlement, de vastes campagnes de communication sont régulièrement menées par la municipalité parisienne, via une mobilisation du réseau d’affichage de la Ville ainsi que, de manière innovante, l’usage des panneaux dont sont désormais équipées les plus de 500 bennes de collecte de la capitale.
Enfin, les brigades de lutte contre les incivilités s’attachent à la verbalisation des jets de mégot dans l’espace public. L'amende a par ailleurs été portée de 35 à 68 €.
Dans le 10e, en 2017, ce sont ainsi 895 verbalisations pour jet de mégots qui ont été dressées par les agents de la Direction de la Prévention, de la Sécurité et de la Protection (DPSP).

La Rue Sans Mégots

Depuis mai 2019, la rue de Paradis est devenue la Rue Sans Mégots du 10e arrondissement. Un dispositif qui mobilise les habitants, les commerçants, les usagers des services publics ou les simples passants, à travers des moyens renforcés pour limiter le jet de mégot, et faire évoluer les comportements des fumeurs dans l’espace public.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations